Radio rachis cervical arthrose : importance

La radiographie osseuse est un examen qui emploie l’imagerie médicale afin de permettre une visualisation précise des articulations et des os. Ce type de radiographie est nécessaire pour détecter la présence de factures, de luxation, d’arthrose ou de tumeur. En quoi consiste alors une radio rachis cervical arthrose ? Comment se déroule ce type de radiographie ? Poursuivez votre lecture afin d’obtenir les éléments de réponse dont vous avez besoin.

Qu’est-ce que l’arthrose cervicale ?

L’arthrose cervicale est une maladie dont l’affection est localisée au niveau des cartilages des articulations comme l’arthrose de la hanche, l’arthrose de l’épaule, la polyarthrite rhumatoïde et autres. De manière plus précise, c’est la partie arrière de la nuque et de la tête qui est touchée. Dans le cas de l’arthrose cervicale, les douleurs sont localisées au sein des vertèbres de la colonne cervicale. Les différents signes de l’arthrose cervicale sont :

  • Une gêne et des douleurs ressenties au niveau de la nuque ;
  • Une raideur dans le cou ainsi qu’une réduction de la mobilité ;
  • Des maux de tête dans certains cas ;
  • Une inflammation des différents disques intervertébraux ;
  • Des vertiges dans certains cas.

L’arthrose cervicale est très fréquente chez les personnes âgées de 50 ans. Cette maladie, caractérisée par une dégénérescence des articulations, naît d’une fragilisation et d’une dégradation du cartilage. Elle est différente de l’arthrite qui est une maladie inflammatoire.

Quand est-il nécessaire de faire une radio en cas d’arthrose cervicale ?

Les radiographies du rachis cervical sont recommandées et appropriées pour l’imagerie des patients qui présentent des douleurs cervicales sans nouveau traumatisme. Elles permettent de poser un diagnostic précis sur l’affection présentée par le patient.

En cas de douleurs dont l’apparition est récente, les guides et les professionnels de la santé sont d’accord pour recommander l’imagerie en cas de résistance de la douleur à un traitement bien suivi sur une durée de quatre à six semaines ou en cas d’aggravation clinique.

La radiographie est également recommandée avant une chirurgie ou une infiltration. Par ailleurs, dans les cas cliniques où la douleur du patient est beaucoup plus intense qu’à l’ordinaire, une radiographie cervicale est utile.

Avec ce procédé, le médecin cherche la présence ou non de lésions dégénératives ou traumatiques. Les radiographies du rachis cervical doivent être effectuées et analysées avant d’envisager une investigation par IRM ou par scanner.

De quoi faut-il se munir pour faire une radiographie du rachis cervical ?

En réalité, aucune préparation spécifique n’est nécessaire. Vous pouvez donc manger et boire normalement. Toutefois, veuillez garder sur vous, une lettre ou une note de votre médecin traitant, vos ordonnances, votre carte d’assuré ainsi que vos anciennes radiographies si vous en avez fait par le passé. Une fois sur les lieux, vous devez signaler vos antécédents chirurgicaux et médicaux.

Comment se déroule une radio du rachis cervical ?

En premier lieu, vous devez savoir que cet examen est complètement indolore. Il n’exige pas d’injection. Pour faire une radio du rachis cervical, vous devez au préalable retirer vos bijoux, votre appareil dentaire si vous en avez, votre appareil auditif ainsi que vos lunettes. Tout accessoire doit être retiré. Vous devez également rester immobile et suivre correctement les instructions du manipulateur radio ou du radiologue durant le déroulement de l’examen.

Pendant les clichés radiographiques, vous serez placé entre la plaque contenant le film et le tube de rayons X. Vous serez aussi amené à ouvrir et à fermer la bouche à plusieurs reprises afin que les articulations puissent être étudiées de manière dynamique. À la fin de l’examen, le radiologue vous fournira un premier commentaire qui sera beaucoup plus approfondi par votre médecin traitant.

Quelles sont les limites de la radio du rachis cervical en cas d’arthrose ?

La radiographie standard est en quelque sorte une représentation en deux dimensions d’une structure tridimensionnelle. Avec la radiographie standard, les structures qui composent une vertèbre se projettent directement les unes sur les autres.

Ce type de projection rend donc l’analyse approfondie d’une vertèbre impossible. Par ailleurs, les fractures peuvent être mal repérées avec les radiographies standards. Les limites de la radiographie standard sont supprimées par l’IRM qui permet dans les cas les plus compliqués une inspection minutieuse et approfondie.

La radio du rachis cervical en cas d’arthrose permet à votre médecin de se situer sur votre cas afin de poser le diagnostic qu’il faut et vous indiquer par la même occasion la conduite à tenir.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici