Articulation qui craque et douloureuse : cas de l’épaule

Les maladies des articulations deviennent de plus en plus courantes et touchent une personne sur deux âgée de plus de 50 ans. C’est le cas de l’arthrose de l’épaule, mais qui elle, se révèle plutôt moins ravageuse, car l’épaule se trouve moins sollicitée que les autres articulations ? Cette maladie, l’arthrose de l’épaule, se révèle comme une affection douloureuse et qui fait craquer l’articulation. Quelles sont les manifestations de cette maladie ? Quels en sont les traitements possibles ? Cet article se propose de vous apporter une lumière sur le sujet.

Qu’est-ce que l’arthrose de l’épaule ?

L’arthrose de l’épaule encore appelée omarthrose est un problème de santé due à une détérioration anormale et précoce du cartilage articulaire. Le cartilage revêt les surfaces articulaires de la tête de l’humérus et de la glène. Abimé, ce dernier laisse place à l’os qui présente un aspect usé et irrégulier. Ainsi, les deux os ne parviennent plus à effectuer normalement des mouvements. L’arthrose se présente sous deux formes en tenant compte de leur origine :

  • l’arthrose primitive lorsqu’il s’agit d’une maladie du cartilage ;
  • l’arthrose secondaire lorsque la détérioration du cartilage est engendrée par une autre situation, telle qu’une fracture, la rupture de la coiffe des rotateurs, les maladies métaboliques, les radiations, l’infection, la corticothérapie.

Comment se manifeste l’arthrose de l’épaule ?

L’arthrose de l’épaule comme toute maladie des articulations se manifeste par des douleurs, par une perte de force et de fonction. Les douleurs de ce rhumatisme sont d’une intensité qui varie d’un moment à l’autre et selon les mouvements ? Il existe deux sortes de douleur d’une arthrose de l’épaule. Celle que vous ressentez dans la journée lorsque vous êtes en activité. En ce moment, cette douleur se qualifie de douleur mécanique. La deuxième catégorie de douleur est celle qui intervient la nuit et est appelée, douleur inflammatoire.

L’arthrose de l’épaule se manifeste également par une perte de fonction. Cette dernière est due à l’absence des glissements entre les deux os. À la perte de fonction, s’ajoutent les craquements et les blocages surtout lors des mouvements en rotation. En ce moment, votre confort et votre beauté prennent un coup, car les mouvements de rotation se font lors de la coiffure et de la toilette. L’arthrose se dégrade lentement et devient gênante quand il est vraiment compliqué de manier l’épaule.

Quelles sont les principales dispositions à prendre dans le cas d’une arthrose de l’épaule ?

Quelles sont les principales dispositions à prendre dans le cas d’une arthrose de l’épaule ?

Passer quelques examens en cas d’arthrose de l’épaule

Les examens à passer dans le cas d’une arthrose de l’épaule sont : la radiographie et un arthroscanner ou une IRM. Le rôle de la radiographie est de confirmer une réduction de l’interligne articulaire, une condensation de l’os et des ostéophytes. L’arthroscanner ou l’IRM vous présente plutôt le bilan plus poussé des muscles et des tendons sans oublier de préciser l’état des os restants.

Quel traitement médical faut-il pour soulager une arthrose de l’épaule ?

Le premier réflexe à développer en cas de douleurs aux articulations consiste à consulter un médecin. Ce dernier grâce aux examens pourra détecter la ou les causes réelles de cette maladie. Toutefois, en attendant le rendez-vous de consultation avec votre médecin, vous pouvez tout de suite penser à réduire les douleurs par la prise d’antalgiques et d’anti-inflammatoires. Ensuite, rencontrez les rhumatologues qui doivent vous administrer les infiltrations de corticoïdes ou de produits de viscosupplémentation. Ces soins concernent la première phase de traitement de la maladie. Vous pouvez apprécier leurs résultats en tenant compte de l’intensité de la douleur et de la durée. Au besoin, n’hésitez pas à compléter les concentrés de plaquettes autologues pour plus de meilleurs résultats. Ces dernières semblent être une solution plus efficace que la viscosupplémentation.

La rééducation doit-elle être envisagée ?

Penser à la rééducation est une bonne idée, surtout si elle se fait sans douleur. La rééducation permet d’empêcher la raideur des membranes qui se situent au niveau de l’articulation par ankylose progressive. Lorsqu’au quotidien, vous respectez bien les exercices d’autorééducation, vous évitez la perte de fonction et retardez l’aggravation de la maladie. En réalité, la rééducation est recommandée aux patients avant l’intervention afin d’éviter une fonte musculaire difficile traiter après l’opération. Vous ne pouvez plus porter un vêtement à la mode, mais choisissez les vêtements qui vous conviennent.

En somme, l’arthrose de l’épaule est une maladie des articulations douloureuse et qui fait craquer les épaules. Elle est vraiment gênante et à ce titre, mérite les soins rigoureux surtout à la phase pathologique.

Articles similaires

4.7/5 - (3 votes)

Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici